vendredi 24 février 2017

Le juteux mensonge écologiste


C’est l’ouvrage le plus com­plet sur la question des éo­liennes à ce jour. L’auteur en cerne les origines à travers l’écologie qui, dépouillée de ses oripeaux de la « bien pensance verte », apparaît sous son vrai visage de parti de l’étranger rassembleur des derniers trotskystes à la solde du mondialisme. Il en démasque aussi la dialecti­que et les enjeux fondés sur trois affirmations hasardeu­ses : la lutte contre le « réchauffement » climati­que, l’extinction « imminente » des énergies fossiles, et la « nécessaire » sortie du nucléaire.

La thèse de l’auteur est terri­ble : L’éolien est un scandale d’Etat qui conduira tôt ou tard les politiques français promoteurs de cette aberra­tion devant la Cour de justice de la République.
Ce livre est une arme essen­tielle et exhaustive dans le combat, à la disposition des médias objectifs, des politi­ques incorruptibles (il en reste sans doute) et de ceux qui luttent avec courage au quotidien partout en France où sortent de terre de nou­veaux parcs éoliens.


mercredi 22 février 2017

Aux élus et décideurs, vous serez responsables

Conférence DR Alvez Pereira
Nous appelons les élus à prendre conscience du danger qu’ils feraient courir à leurs concitoyens en maintenant un projet éolien sur leur territoire.

Si les élus persistaient dans cette voie, ils assumeraient une lourde responsabilité concernant le risque sanitaire auquel les personnes seront exposées. Nous ne manquerions pas alors de le leur rappeler sachant que contrairement aux années 2010 les données objectives dans ce domaine sont actuellement connues de tous.

Les élus du territoire ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été informés de ces problèmes. Si l’obstination à un projet d’implantation d’éoliennes se concrétisait, ils porteraient la lourde responsabilité d’exposer les riverains à des troubles sanitaires avérés. En 2006, les risques sanitaires décrits s’appuyaient sur des témoignages pris au sérieux par l’Académie de Médecine qui demandait de porter la distance entre les aérogénérateurs et les habitations à 1500 m. et par l’OMS qui recommande un éloignement de 3 kilomètres. Les médecins allemands à leur congrès de Francfort en mai 2015, ont alerté sur les risques des basses fréquences à 10 km. de distance.

Des pays ont pris d’ores et déjà des mesures strictes. Au Danemark, suite à de problèmes sanitaires avérés, un moratoire a été décidé par le gouvernement et l'implantation de machines a été arrêtée. En Australie comme dans l’état du Winsconsin aux USA, les éoliennes ont été déclarées dangereuses pour la santé et interdites depuis juin 2015. Des études récentes menées en Australie du sud, par l’équipe du professeur Colin Hansen sur la centrale éolienne de Waterloo, ont mis en évidence le danger des infrasons à 8,5 km de la turbine la plus proche. En France, dans les départements de Somme et de Loire Atlantique, de nouveaux cas viennent de se présenter touchant des bovins et des éleveurs eux-mêmes.

Nombre d'élus en France, soucieux de la santé publique, comme la sénatrice de Côte d’Or, Madame Anne Catherine Loisier, ou le sénateur de l’Eure, Monsieur Hervé Maurey, ont alerté à plusieurs reprises les autorités sur cette grave question. Le rapport sur les infrasons demandé à l’ANSES en 2013 et qui aurait du être publié fin 2015, n’est toujours pas paru.

Les arguments des promoteurs et autres soutiens à cette filière (ADEME en particulier), nient la fiabilité des témoignages et les résultats d’études scientifiques nombreuses et récentes qui prouvent que ces nuisances et dangers sanitaires sont bien réels. Ces nouvelles informations ne peuvent être rejetées, ni au nom d’une opposition au nucléaire, ni au nom du développement des énergies renouvelables. Ces deux engagements doivent être accompagnés d’un respect humain et plus particulièrement d’un respect de la santé des personnes.

La santé est plus importante que l'argent. Elle ne peut être ignorée surtout quand il s’agit de celle des autres.

Vidéo de la conférence du Dr Alves Prereira Danemark décembre 2016 ( sous-titre en français disponibles via les réglages ) https://youtu.be/l5BV8QSR2Ic

vendredi 17 février 2017

Avis défavorable, les habitants du secteur de Chouy entendus

Après celui de Chaudun voilà à nouveau un avis défavorable du commissaire enquêteur :


Le commissaire enquêteur a remis un rapport défavorable à lire ICI 

La coupe est pleine et là ça va déborder !

Vous trouvez qu'il y a déjà vraiment, mais vraiment beaucoup de machines aérogénératrices dans nos campagnes ? Malheureusement vous ne voyez que la moitié de ce que les services de l'état ont déjà autorisé.
Fin 2016 il y avait déjà 240 machines en fonctionnement, 238 déjà autorisées  non encore construites et 164 en instruction. En bref ça va au minimum doubler  !

Notre environnement rural calme et paisible va se transformer en laboratoire géant et nous tous en cobayes. Car en France l'état a décidé que - contrairement à partout dans le monde - les aérogénératrices n’émettaient pas d'infrasons. Le scandale sanitaire est en marche. Mais avant qu'il éclate combien de victimes d'insomnies récurrentes,de maladies vasculaires et cardiaques et de petits enfants en retard d'apprentissages dans ce ghetto pseudo-écologique qu'est devenu notre territoire livré aux prédateurs industriels ?  La Royal Society of Medicine à publié les critères de diagnostic des effets néfastes des éoliennes pour la santé en attirant l’attention sur un rayon de 10km.
Mais curieusement la Dreal des hauts de France se contente de 5km dans son récent rapport  http://www.hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/plaquettevf-min.pdf;

Pour en savoir plus sur la mise en danger de la santé par les éoliennes : http://lemontchampot.blogspot.fr/2014/12/approche-epidemiologique-des-tres.html

Zones à moins de 5km d'une éolienne aujourd'hui  :
Zones à moins de 5km d'une éolienne demain : 

samedi 11 février 2017

Projet des Ronchères encore un avis favorable

Le commissaire enquêteur a rendu contre tout attente un avis favorable au projet de la société allemande WPD sur les communes de Housset, Montceau le Neuf et Faucouzy, Sons et ronchères.




jeudi 9 février 2017

Même Bille Gates ne croit pas à l'éolien !

Un nouvel avis défavorable se fait jour au sujet de l’éolien et de la folie actuelle de l’énergie
renouvelable, cette fois-ci de la part de Bill Gates.

 Le UK Online Register nous rapporte ici que le gourou de la technologie n’est pas impressionné par la mode des énergies renouvelables éolienne et solaire : « les énergies renouvelables ne peuvent pas faire le boulot. L’État devrait faire basculer les subventions aux énergies renouvelables en direction de la recherche et développement ».

De plus, Bill Gates pense que « elles ne sont pas une solution viable pour réduire les niveaux de CO2 » et que le coût d’une électricité qui viendrait principalement des énergies solaire et éolienne serait « au delà d’astronomique ».

 Bill Gates a fait ces commentaires dans une interview au Financial Times.  The Register nous rapporte :
« Quant aux solutions possibles pour de l’énergie avec de faibles émissions de CO2, Gates pense que la réponse se trouve dans l’innovation technologique. The register écrit : selon l’avis de Bill Gates, la réponse serait que les États réorientent les sommes massives d’argent, qui sont en ce moment acheminées vers les propriétaires d’installations renouvelables, plutôt en direction de la recherche et développement. »


Gates croit aussi que désinvestir des compagnies de charbon et de pétrole aura peu d’effets, et que des batteries pour stocker l’approvisionnement sporadique des énergies éolienne et solaire, ne sont pas la réponse. Une partie de la réponse, pense-t-il, est dans l’énergie nucléaire. Il  insiste sur le fait que c’est exactement ce que veulent les « verts » car ils savent, du moins ceux qui ne mentent pas, que le 100% renouvelable est impossible à atteindre. Ce système mis en place ne peut perdurer qu’avec des subventions provenant de taxes que paient les utilisateurs finaux et il ne profite qu’à une petite poignée d’industriels. Le tournant politique pris ces dernières années pour développer les énergies renouvelables est une utopie vouée à une impasse. Cette impasse doit donc, toujours selon Bill Gates, cesser et il est importe de réorienter une part des investissements vers la R&D dans les technologies nucléaires de quatrième génération.

jeudi 2 février 2017

A diffuser à votre médecin

Cette publication, (suivi ici de sa traduction officielle en français)  est parue dans le Journal  de la Société Royale de Médecine (GB).
Elle présente les critères de diagnostic des effets néfastes sur la santé des populations vivant dans un rayon de 10 km autour d'éoliennes et doit être remis à votre médecin.
Consulter et télécharger le document ICI  


Extrait :

"Dans le but de lutter contre les changements climatiques, les gouvernements cherchent à réduire
les gaz à effet de serre. Les énergies alternatives et ou renouvelables, y compris l'énergie éolienne,
ont été proposées par certains. '

 En 2008, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare que les gouvernements doivent  s'assurer que les réponses politiques économiques et sociales aux changements climatiques et à toute autre dégradation de I'environnement prennent en compte l'équité en santé  en  's'attaquant aux processus et politiques d'exclusion qui conduisent à la pauvreté rurale, à la privation de terres, à l'expulsion des personnes de leurs habitations.

Ces avertissements ont-ils été entendus ? Les preuves apportées par les rapports d'effets indésirables indiquent que cela ne peut être le cas.

 Pour cette raison, les médecins ruraux, en particulier, doivent être conscients qu'il est possible
que des personnes présentant des plaintes multisystémiques qui peuvent être confuses au
début, viennent les consulter .

Document original ICI