L'Union 19 octobre 2017

Vents contraires pour un parc éolien en Thiérache

Un projet de parc éolien a peut-être du plomb dans l’aile. Réponse dans trois semaines.

 
La demande d’annulation d’exploitation d’un nouveau projet de parc éolien sur les communes de Voharies Saint Gobert, Lugny et Houry vient d’être étudiée par le tribunal administratif d’Amiens.

Après l’annulation par la justice d’un premier projet de parc éolien sur les communes de Voharies, Saint-Gobert, Lugny et Houry, la société Nordex a réitéré sa demande auprès de la préfecture pour la construction de 6 éoliennes sur le même territoire. Cette requête, validée le 6 novembre 2014 par le préfet avait été modifiée le 12 mai 2015 pour une question de position de l’un des aérogénérateurs, trop visible depuis une habitation. Neuf riverains, dont Guy Froissart, Président de Thiérache à Contrevent, ont de nouveau contesté l’initiative devant le tribunal administratif d’Amiens. Et le rapporteur public a retenu deux moyens soulevés par les demandeurs : la régularité de l’avis de l’autorité environnementale et la faiblesse du montage financier. « Celui-ci était particulièrement flou. La société évoquait un projet financé à 20 % par des fonds propres et à 80 % par un crédit bancaire, sans aucune précision. Quant aux documents émis a posteriori, ils ne sont pas plus éclairants et n’ont pas été soumis à l’enquête publique, ce qui entraîne un défaut d’informations auprès des riverains », souligne le magistrat dans son rapport, préconisant l’annulation des arrêtés attaqués. Une bonne nouvelle pour Maître Monamy, avocat des demandeurs qui a encouragé les magistrats d’Amiens à « prendre une décision courageuse » notamment sur la régularité de l’avis de l’autorité environnementale, dont les services sont rattachés à la préfecture et qui ne peuvent être, selon lui, juge et partie, dans ce type de dossier. Pour Maître Kesy, conseil de la société Nordex en revanche, l’argument ne tient pas. « L’autorité environnementale est à Amiens alors que les services de la préfecture de Région sont à Lille, il y a de fait une autonomie fonctionnelle », plaide-t-elle jugeant également que le montage financier présenté par ses clients était parfaitement clair. Réponse sous trois semaines.

 Diane La Phung

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

Droit d'accés aux dossiers éoliens .