Eolien – le mirage du financement participatif


Le "crowdfunding" à la mode éolienne (source Vosges Horizon Durable)



Exemple :  Le promoteur EDF Energies Nouvelles sous couvert d'une société écran (SAS du Parc éolien du Bois de Belfays, au capital social de 5000 €uros) en liaison avec les communes de Saales, Châtas, la Grande Fosse va construire 10 éoliennes sur Belfays ( Doubs) et recherche pour 2 machines un financement participatif sous forme d'un prêt et d'un actionnariat populaire local et grand public en partenariat avec l'association nationale Energie Partagée. 130.000 € viennent d’être collectés sous forme de prêt pour financer les études de faisabilité géotechniques du site.
On est bien loin des 3 millions d’€uros nécessaires pour le financement d’une seule éolienne. Ces 2 éoliennes sont là pour "faire avaler" à la population locale les 8 autres machines du promoteur qui, comme partout ailleurs, envisagera dès la mise en service une densification du parc et la construction d'éoliennes supplémentaires et de nouveaux parcs dans le secteur comme c’est envisagé à MOUSSEY.

Dans ce cadre, au mois de juillet, France Bleu Alsace a effectué un sondage en ligne durant plusieurs semaines. Ce sondage était le suivant: Seriez-vous prêt à vous engager financièrement dans un projet de développement durable? http://www.francebleu.fr/infos/developpement-durable/votez-seriez-vous-pret-vous-engager-financierement-dans-un-projet-de-developpement-durable-2480001 Le résultat de ce sondage est le suivant :

Résultat du vote sur francebleu.fr :
 Seriez-vous prêt à vous engager financièrement dans un projet de développement durable ? 
 Oui : 11.3%           Non : 88.7%

 Le résultat de ce sondage, passé inaperçu, révèle la réalité du terrain bien loin des chiffres généralement mis en avant par les promoteurs et largement diffusés dans leurs campagnes de communication. Le financement participatif, souvent baptisé « financement citoyen » ou « crowdfunding » est une invention de financier. Il permet aux promoteurs « d’acheter » la population et surtout de trouver les financements que l’Etat ne peut plus assurer. En outre, il pallie à la défection des banques qui hésitent de plus en plus à investir dans le secteur de l’éolien touché par des déboires dans le monde. Il s’agit d’une astuce de financier pour faire porter le risque sur des petits investisseurs tout en assurant leur profit. Si les affaires tournent mal, les petits investisseurs perdront probablement leur mise. C’est le cas en Allemagne où 75 000 épargnants viennent d’être impactés par la faillite du promoteur Prokon (*). Le financement participatif est bien le moyen pour des promoteurs relayés par de prétendus écologistes de l'écolo-business de faire contribuer les victimes à leur propre malheur. C'est le stade suprême de l'alliance du capitalisme extrême et de l’écologie dévoyée. En fait, le financement citoyen n'est pas celui que l'on croît : en effet, chaque jour en consommant de l'électricité nous contribuons à financer les énergies renouvelables et ce, que l'on soit pour ou contre. Cette contribution prélevée d'office sur nos factures c'est la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE) largement destinée au financement de l’éolien et du solaire et qui ne cesse d’augmenter et aggrave la précarité énergétique des Français. Il est grand temps de voir clair et de sélectionner les vraies énergies renouvelables, c'est-à-dire celles qui sont fiables (hydraulique, géothermie, biomasse) contrairement aux énergies intermittentes comme l’éolien ou le solaire. La crise financière actuelle et la pression sur les finances publiques entraîneront inéluctablement une diminution des subventions qui va fragiliser le secteur éolien en particulier : la bulle de l’électricité verte, c'est-à-dire solaire et éolienne, est en train d’éclater… http://www.economiematin.fr/news-eolien-echec-allemagne-corruption-energie-grangeon



Commentaires

  1. Pas d'accord avec tout ça. Pas mal de désinformation dans cet article.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

Droit d'accés aux dossiers éoliens .