Le Courrier Picard 26 septembre 2017

Éolien: un vœu, des doutes
La pression de la filière éolienne continue de s’exercer sur le territoire.
Par NICOLAS TOTET | Publié le 26/09/2017 

Selon un rapport de la Région de début 2017, 240 éoliennes sont en production dans l’Aisne au 31 décembre 2016 et 478 sont au total autorisées.
 
Filière d’avenir d’un côté, paysage défiguré de l’autre, les arguments et contre-arguments de l’éolien s’entrechoquent depuis des années. Surtout en Picardie, l’une des régions de France les plus prospères en mâts géants, au grand dam du président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui répète publiquement sa répulsion pour les éoliennes qui coiffent notamment la basilique de Saint-Quentin.

Dans l’Aisne, les élus départementaux ont plutôt adopté une position de principe opposée à la prolifération, en votant fin 2016 à l’unanimité un vœu de moratoire de l’éolien industriel. Dans leur esprit, le stade de la saturation était en quelque sorte atteint.

Malgré l’avis contraire du commissaire-enquêteur
Vauxcéré, 2 des 6 machines autorisées
C’est plutôt un «  vœu pieux  » pour l’arrêt des éoliennes, a réagi publiquement lundi 25 septembre en séance, le conseiller départemental Pascal Tordeux. L’élu du canton de Soissons, étiqueté Parti radical, a tenu à raconter par le menu sa présence au sein de la commission départementale site et paysage en juillet dernier. «  La séance était présidée par un sous-préfet. Un exposé a été fait sur les projets de cinq nouveaux sites éoliens. Le rapporteur public était contre. L’architecte des Bâtiments de France était contre. Mais la Dreal (la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) était à chaque fois pour.  » «  Et le préfet a fini par signer un arrêté favorable  », a regretté l’élu soissonnais. Il se dit pour le moins surpris, avoue même douter sérieusement du juste équilibre des commissions et autres instructions.

Et s’il monte au créneau avec autant de vigueur, c’est que le 5e vice-président du Conseil départemental de l’Aisne sait trop bien que le Soissonnais longtemps épargné, est actuellement assiégé par les promoteurs privés, comme ce fut le cas par le passé dans le Saint-Quentinois et la Thiérache. «  La centrale éolienne de Perles, sur la commune des Septvallons, est en cours de construction. Le village de Vauxcéré est défiguré, énumère Pascal Tordeux. Le préfet a signé le 28 août quatre arrêtés autorisant des centrales éoliennes, dont deux dans le Sud Aisne. L’avis des populations est bafoué : le projet de Chouy avait reçu un avis défavorable du commissaire-enquêteur lors de l’enquête publique  ».

À se demander pour l’élu, si les consultations des populations concernées ont encore un sens, si, plus prosaïquement, les dés ne sont pas pipés d’avance.

«  Sur mon territoire (canton de Rozoy-sur-Serre), la Drac (la Direction régionale des affaires culturelles) a fait retirer trois éoliennes  », a tenu à nuancer le président du département Nicolas Fricoteaux, en séance publique. Ce petit pas en arrière en Thiérache ne suffit pas à consoler les opposants aux éoliennes dans l’Aisne.

Selon un rapport de la Région de début 2017, 240 éoliennes étaient en production dans l’Aisne au 31 décembre 2016 et 478 étaient au total autorisées. «  Il est plus que temps que le conseil départemental se prononce à nouveau et en fasse part au préfet, insiste Pascal Tordeux. Ce n’est pas en plantant des éoliennes géantes derrière chaque village que l’on renforcera l’attractivité de notre territoire qui pourtant en a bien besoin  ».

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

270 éoliennes déjà construites. Bientôt plus de 450 !