Fronde à Lislet - L'Union 29 juin 2017



Le dépouillement des 91 bulletins recueillis avait donné la faveur aux «
Non
» le 15 janvier dernier.

Dix éoliennes dans un vent de fronde

Le dépouillement des 91 bulletins recueillis avait donné la faveur aux « Non » le 15 janvier dernier.
La fronde soulevée en début d’année par les riverains hostiles aux nouveaux projets de constructions d’éoliennes dans le montcornetois s’est calmée à la faveur du printemps. Il pourrait reprendre de la vigueur cet été au détour de l’enquête publique ouverte depuis le 19 juin dans le cadre de l’implantation de dix nouveaux aérogénérateurs sur le territoire de Lislet.

Une centaine de machines

La petite commune, administrée par Jean Lécuyer a accueilli en 2006 les six premières machines implantées par la société Infinivent développement dans l’Aisne. Celle la même qui entend se partager aujourd’hui le nouveau parc avec la société Kalista.

Depuis 2006, d’autres aérogénérateurs sont venus se ficher à Montcornet ou Dizy si bien que « l’on sera bientôt entouré par une centaine d’éoliennes si les derniers dossiers aboutissent », regrette le conseiller municipal et ancien suppléant de Fawaz Karimet aux législatives Thomas Hennequin.
Le dépouillement des 91 bulletins recueillis (sur 276 inscrits) avait donné la faveur aux « non »
C’est à son initiative, rappelons-le, qu’une consultation citoyenne avait été organisée avec l’aval du préfet, le 15 janvier dernier. Le dépouillement des 91 bulletins recueillis (sur 276 inscrits) avait donné la faveur aux « Non » avec 58 voix tandis que 32 votants s’étaient exprimés pour le projet.

Le oui de Montloué

Bien que consultatif, ce scrutin a emporté la décision des élus quelques mois plus tard. Le conseil municipal de Lislet s’est donc rangé de bonne grâce à l’avis de la population.
Cet avis « défavorable » à Lislet, ne lie pas le commissaire enquêteur dont les permanences ont commencé en mairie de Lislet (*). C’est évidemment le préfet qui tranchera en dernier ressort un mois environ plusieurs semaines après le terme de l’enquête, fixé, en pleine période de vacances, au 19 juillet.
Dans le périmètre de ces projets d’implantation, la fronde peine à s’organiser. Ainsi mardi, seul un avis avait été consigné sur le registre du commissaire enquêteurs en mairie de Lislet. « Ce qui est clair », indique THomas Hennequin, « c’est que ce développement de l’éolien dans notre région semble répondre a des intérêts financiers plus qu’écologiques ». Une analyse que partage l’ancien maire de Montloué, Guy Lefèvre, autour duquel les opposants se fédèrent. Montloué, dont le conseil municipal vient d’approuver les implantations souhaitées.
Yves Klein
Prochaines permanences le jeudi 13 juillet de 14 à 17 heures et le mercredi 19 juillet de 15 à 18 heures. En mairie de Montcornet le samedi 8 juillet de 9 à 12 heures. 

source l'Union 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

Droit d'accés aux dossiers éoliens .