Aux élus et décideurs, vous serez responsables

Conférence DR Alvez Pereira
Nous appelons les élus à prendre conscience du danger qu’ils feraient courir à leurs concitoyens en maintenant un projet éolien sur leur territoire.

Si les élus persistaient dans cette voie, ils assumeraient une lourde responsabilité concernant le risque sanitaire auquel les personnes seront exposées. Nous ne manquerions pas alors de le leur rappeler sachant que contrairement aux années 2010 les données objectives dans ce domaine sont actuellement connues de tous.

Les élus du territoire ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été informés de ces problèmes. Si l’obstination à un projet d’implantation d’éoliennes se concrétisait, ils porteraient la lourde responsabilité d’exposer les riverains à des troubles sanitaires avérés. En 2006, les risques sanitaires décrits s’appuyaient sur des témoignages pris au sérieux par l’Académie de Médecine qui demandait de porter la distance entre les aérogénérateurs et les habitations à 1500 m. et par l’OMS qui recommande un éloignement de 3 kilomètres. Les médecins allemands à leur congrès de Francfort en mai 2015, ont alerté sur les risques des basses fréquences à 10 km. de distance.

Des pays ont pris d’ores et déjà des mesures strictes. Au Danemark, suite à de problèmes sanitaires avérés, un moratoire a été décidé par le gouvernement et l'implantation de machines a été arrêtée. En Australie comme dans l’état du Winsconsin aux USA, les éoliennes ont été déclarées dangereuses pour la santé et interdites depuis juin 2015. Des études récentes menées en Australie du sud, par l’équipe du professeur Colin Hansen sur la centrale éolienne de Waterloo, ont mis en évidence le danger des infrasons à 8,5 km de la turbine la plus proche. En France, dans les départements de Somme et de Loire Atlantique, de nouveaux cas viennent de se présenter touchant des bovins et des éleveurs eux-mêmes.

Nombre d'élus en France, soucieux de la santé publique, comme la sénatrice de Côte d’Or, Madame Anne Catherine Loisier, ou le sénateur de l’Eure, Monsieur Hervé Maurey, ont alerté à plusieurs reprises les autorités sur cette grave question. Le rapport sur les infrasons demandé à l’ANSES en 2013 et qui aurait du être publié fin 2015, n’est toujours pas paru.

Les arguments des promoteurs et autres soutiens à cette filière (ADEME en particulier), nient la fiabilité des témoignages et les résultats d’études scientifiques nombreuses et récentes qui prouvent que ces nuisances et dangers sanitaires sont bien réels. Ces nouvelles informations ne peuvent être rejetées, ni au nom d’une opposition au nucléaire, ni au nom du développement des énergies renouvelables. Ces deux engagements doivent être accompagnés d’un respect humain et plus particulièrement d’un respect de la santé des personnes.

La santé est plus importante que l'argent. Elle ne peut être ignorée surtout quand il s’agit de celle des autres.

Vidéo de la conférence du Dr Alves Prereira Danemark décembre 2016 ( sous-titre en français disponibles via les réglages ) https://youtu.be/l5BV8QSR2Ic

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

Droit d'accés aux dossiers éoliens .