L'Aisne Nouvelle 9 avril 2016

C’est la mairie d’Ugny-l’Équipée qui a été choisie par l’Association de sauvegarde de l’espace naturel en pays hamois (ASEN), « une association de défense de l’environnement et du citoyen » comme la définit sont président, Christophe Grizard, qui tient à mettre en garde la population sur les projets éoliens. Il a fait part à l’assistance de ses recherches, avec différents documents officiels à l’appui, justifiant « la mauvaise foi » selon lui, des installateurs. « Par exemple, lorsqu’il faudra démanteler les éoliennes de 3 mégawatts après leur fonctionnement cela coûtera environ 150 000 €. Et là, les installateurs ne vous l’annoncent pas. » dit-il à l’adresse des participants, qui semblaient particulièrement attentifs et remontés. Parmi ceux-ci se trouvaient plusieurs maires et conseillers municipaux de communes voisines.
« Nous ne sommes pas des anti-éoliens » précise-t-il toutefois. Pourtant, l’association est contre l’implantation de nouvelles éoliennes dans le secteur. « Le projet de Matigny et Douilly est dévastateur pour notre environnement. Aujourd’hui l’industrie éolienne est au seul profit des promoteurs éoliens. » Les dates de l’enquête publique du projet éolien de Matigny et de Douilly seront bientôt connues et l’association cherche une poignée de volontaires parmi ses membres pour distribuer des tracts et mobiliser la population.
Jacques Bailly, président de Vent de colère, à Villers-Saint-Christophe, a témoigné sur les opérations d’information et de mobilisation que son association a menées, et qui « ont permis de faire avorter le projet. Il faut que la population se déplace en masse lors de l’enquête publique » a-t-il conclu.

source : http://www.aisnenouvelle.fr/region/ugny-l-equipee-l-implantation-d-eoliennes-ia16b119n353188

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

Droit d'accés aux dossiers éoliens .