Combien vaut la signature d’un maire ?

Selon la légende, l’Ouest américain était autrefois parcouru de chasseurs de primes.
Désormais, c’est notre pays qui est sillonné de chasseurs d’un tout autre genre. Ceux-ci ne font
pas le métier de la poursuite de bandits, mais de signatures.
Le jeu consiste à obtenir de la part des 36.000 maires que compte notre pays, l’autorisation de
construire des éoliennes sur leur territoire. La recherche est sans aucun risque, le profit est garanti par l’État, est payé par EDF et la récompense d’une ampleur à laquelle n’aurait jamais osé rêver les despérados du Far-West.



L’éolien industriel est :

- Un mensonge écologique.
Électricité ne se stocke pas. La production des éoliennes est erratique. En l’absence de vent le relai doit être assuré par des centrales thermiques polluantes en termes de gaz à effet de serre.
Le Danemark, leader dans l’éolien est l’un des plus gros pollueurs européens.


- Inutile.
La production française est excédentaire. EDF est le premier exportateur au monde d’électricité.


- Le racket des consommateurs
Pour les 25.000 MW éoliens prévus, il en coutera de 100 à 200 € par foyer et par an, prélevés via la taxe CSPE sur vos factures d’électricité.


- Une arnaque sans précédent
Au profit des financiers chasseurs de signatures.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sud de l'Aisne 10 machines autorisées

Impact de l’éolien sur l’avifaune en France : la LPO dresse l’état des lieux