Villers-Saint-Christophe : un vent de colère souffle sur les éoliennes

Publié le 30/03/2015 Par L'Aisne Nouvelle 

Une réunion publique contre l’implantation des éoliennes dans le territoire de Villers-Saint-Christophe vient de se tenir à la salle des fêtes.
Les opposants au projet étaient nombreux. Ce rassemblement s’est déroulé en présence de Jacques Bailly, président de l’association Vent et colère à Villers, Dominique Langlois, secrétaire, Bruno Colson, responsable de la fédération environnement durable et habitant de Voyennes, Christophe Grizart, président de l’Association pour la sauvegarde de l’espace naturel de nos villages en Pays hamois (ASEN), Denis Liesse, maire de Villers, des élus, des membres de l’association et d’un très grand nombre d’habitants de Villers et des environs.
Jacques Bailly a présenté le projet : « Huit éoliennes doivent s’implanter sur les terrains entre la rue de Ham et la rue de Foreste, 12 éoliennes
sur Matigny et Douilly, soit 21 éoliennes. Ce projet date de près de trois ans et nous y sommes farouchement opposés. Nous avons posé des panneaux contre les éoliennes en entrée du village et nous faisons aujourd’hui notre deuxième réunion publique. Nous remercions toutes les personnes présentes. »

« Faire reculer et abroger ce projet »
Il a ajouté : « Notre but est de faire reculer et d’abroger ce projet, dans le calme et le respect. » Puis Bruno Colson a fait un long exposé sur les risques et les inconvénients de cette nouvelle implantation d’éoliennes. « Je me suis battu déjà contre les implantations dans ma commune à Voyennes. Malheureusement elles se sont installées. Je continue à me battre contre tous les nouveaux projets, à Villers, à Matigny comme ailleurs. » Il a fait son exposé autour du thème « L’arnaque de l’éolien : le pillage de la France – une opération rentable pour les investisseurs, mais sur tous les points négative pour la France ». Puis les habitants ont pu poser toutes les questions sur ce sujet avec calme et détermination.
Plusieurs sujets ont été abordés : les retombées économiques sont très incertaines à moyen terme et aucune garantie n’est clairement définie aujourd’hui pour Villers, les éoliennes ne délivrent leur puissance déclarée environ 30 % du temps (bien souvent il n’y a pas de vent lorsqu’il fait très chaud ou très froid, les éoliennes de Douilly/Matigny et Villers seront raccordées au réseau national (l’énergie produite n’est pas pour les communes environnantes), les nuisances (baisse de l’immobilier, impact visuel, impact sonore, impact sur la santé, brouillage des ondes TV…) et enfin, qui démonte les éoliennes en fin de vie ?
L’enquête publique est programmée à la mairie de Villers les 8, 18 et 30 avril, de 9 à 12 heures et le 24 avril, de 16 à 19 heures.
source : http://www.aisnenouvelle.fr/region/villers-saint-christophe-un-vent-de-colere-souffle-sur-ia16b108n196935

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

270 éoliennes déjà construites. Bientôt plus de 450 !