Vervins : les éoliennes font beaucoup de bruit


Publié le 12/03/2015 Par L'Aisne Nouvelle

Une majorité d’opposants à l’implantation d’éoliennes se sont réunis pour évoquer les nuisances qu’ils redoutent si le projet voit le jour.
Un public très attentif aux arguments évoqués. (photo aisne Nouvelle)



Après une première réunion d’information le 21 février à Fontaine, une seconde réunion était organisée permettant de faire le bilan de cette journée et dont le but avoué est de mettre en place un collectif de riverains opposants au projet. Une quarantaine de participants, dont une dizaine de nouveaux, étaient présents, pour la plupart acquis à la cause de la « non-installation » de 6 éoliennes sur le triangle Fontaine, chaussée d’Étréaupont, bois de Laigny, et Laigny.
Ce qui est mis en cause : la proximité de l’installation à 500 mètres des habitations contre 1 500 m en Allemagne et 2 000 m aux États-Unis. Une proposition de loi pourrait bientôt permettre de repousser cette distance de 500 à 1 000 mètres.
Les nuisances sonores et visuelles. Deux poids, deux mesures : un projet d’implantation de 150 éoliennes en Île-de-France, supprimé par le tribunal administratif au motif de nuisances insupportables pour les habitants. « 2000 prévues en Picardie et pas de projets de retrait », compare Jean-Marc Lamotte à la tête du collectif SOS Thiérache. Au sein d’un parc éolien, « les maisons perdent
20 % de leur valeur. La vente de son bien devient difficile ».
Les futurs propriétaires alléchés par l’installation d’une éolienne « ne savent pas toujours ce qui les attend, notamment en fin de vie de l’éolienne en question, le coût de la démolition leur incombe, entre 50 et 60 000 euros ».
Six éoliennes alimenteraient en énergie 500 000 habitants. « Mensonge… »
« Coût de production de l’électricité en France, 45 à 50 euros du MW d’origine nucléaire, et 82 d’origine éolienne, coût supérieur de 57 %. Pour des propositions constructives, la Thiérache a bien d’autres atouts à mettre en avant, parmi lesquels le photovoltaïque, les turbines turbo-électriques, la biomasse, la méthanisation… » En conclusion : « Autant de réflexions qui peuvent permettre aux participants de cette réunion de sensibiliser et de faire prendre conscience aux « pro-éoliennes » que ces dernières ne sont pas la panacée annoncée… La marche va être longue, mais on peut gagner », a affirmé Jean-Marc Lamotte.
Laurent Marlot, maire de la commune de Fontaine-lès-Vervins, demandera son avis à la population via un référendum. Le préfet suivra.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

270 éoliennes déjà construites. Bientôt plus de 450 !