Grand Rozoy Article de "L'Union" 23/01/2015

Le monument aux morts et les éoliennes ne peuvent pas cohabiter 

 OULCHY-LE-CHATEAU (02). Si le projet de Grand-Rozoy voyait le jour, il suffirait aux soldats de pierre de la Butte Chalmont de tourner la tête pour voir les éoliennes. C’est en tout cas la certitude de Régine Nivart, présidente de l’Association pour la promotion et la préservation des paysages et de l’environnement du Soissonnais (A3PES). Et elle n’est pas la seule. « C’est plus qu’un monument, c’est un site », lance Denis Rolland, président de la Société historique de Soissons. Ces fameux fantômes de la Première Guerre mondiale, sculptés par Paul Landowski, n’ont pas été érigés là par hasard.
Symbolisant le sacrifice des soldats français, ils ont été installés au début des années trente sur une butte, à Oulchy-le-Château. Ils ont vu sur le site où s’est déroulée la seconde bataille de la Marne en 1918. Les combats à Grand-Rozoy avaient duré plus de cinq jours et s’étaient conclus sur une victoire française. La vue depuis la butte, avec des champs à perte de vue, est aujourd’hui superbe. Ce lieu de mémoire est d’ailleurs en cours de classement au titre de la loi de 1930 sur les sites et au titre du patrimoine mondial de l’Unesco. Ce monument a, depuis son inauguration en 1935, fait l’objet d’un soin particulier de la part des pouvoirs publics. « C’est le seul monument classé au moment de sa construction, poursuit Denis Rolland, très engagé dans la préservation du patrimoine et des lieux de mémoire. L’État a voulu le protéger d’entrée de jeu. »

Enjeux patrimoniaux et environnementaux

Denis Rolland ne comprend même pas comment ce dossier a pu aller aussi loin, en période de centenaire qui plus est. Il a écrit une lettre commune avec l’association Soissonnais 14-18, destinée au préfet et à la commission qui instruit la demande Unesco. Un document sera aussi présenté au commissaire enquêteur qui recueille l’avis de la population dans une enquête publique qui se tient à la mairie de Grand-Rozoy jusqu’au 7 février. L’emplacement choisi par la société MSE Les Dunes se trouve à la limite, certes, mais en dehors du schéma régional éolien. Le projet est situé en zone défavorable en raison d’enjeux patrimoniaux et environnementaux . Car sur ce site cohabitent les fantômes de Landowski et des chiroptères protégés. C’est pourquoi, dans son avis, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement recommande d’actualiser les impacts sur le cadre de vie des riverains, le paysage et le patrimoine culturel, ainsi que sur les chauves-souris. Dans son étude d’impact, la société MSE Les Dunes précise : « Vues depuis la base de la butte Chalmont complètement préservées par leur situation en hauteur accompagnée de végétation, mais visibilité partielle du projet éolien depuis le monument. Impact varié depuis le reste du territoire. » Localement, l’association A3PES se bat contre ce projet depuis des années, non seulement au nom du patrimoine mais aussi du cadre de vie et de la lutte contre les nuisances. Ses membres doutent sérieusement des bienfaits des éoliennes pour l’environnement et craignent aussi pour le tourisme local. Même si, de l’avis de professionnels du tourisme, les éoliennes ne sont pas les ennemis des voyageurs.
La Butte Chalmont fait partie des sites de mémoire proposés par le conseil général de l’Aisne pour figurer à l’inscription Unesco. Quant au classement au titre des sites, entamé il y a près de dix ans, il a été récemment retoqué car le périmètre de protection était jugé trop important par la population locale. Un nouveau périmètre devrait être proposé prochainement. La Butte Chalmont, ses fantômes et ses paysages pourraient ainsi bénéficier de ce classement pour 2018. C’est l’État qui avait instruit la procédure. Il devra également donner, ou pas, le feu vert aux éoliennes de Grand-Rozoy.

source :  http://www.lunion.com/region/le-monument-aux-morts-et-les-eoliennes-ne-peuvent-pas-cohabiter-ia3b26n477275

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'Union 23 septembre 2017 : impact des éoliennes sur la faune du Laonnois

270 éoliennes déjà construites. Bientôt plus de 450 !