Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Impacts cumulés, ce que personne ne veut voir !

Image
Selon les nouvelles orientations prises dans le Grenelle 2 de l’Environnement, le contenu des études d’impact a évolué de manière à prendre plus en considération les effets cumulés du projet étudié et de ceux connus au sein de la zone d’étude.

En effet, l’évaluation des effets environnementaux cumulatifs répond au concept fondateur de l’écologie selon lequel le tout représente plus que la somme des parties.

Bien qu’il n’existe pas de définition juridique stricte des effets environnementaux cumulatifs, un régime juridique de la notion se dégage clairement d’après la jurisprudence. Il peut se définir comme la volonté de se prémunir d’un impact, volontaire ou non, dont les conséquences, directes ou indirectes, combinées avec d’autres impacts actuels, à venir ou potentiels engendrent des incidences sur l’environnement.

Les effets environnementaux cumulatifs peuvent se définir d’un point de vue général de la manière suivante : les impacts sur l’environnement résultant des effets d’un proj…

Delai de recours

Image
Parcs éoliens et installations classées : un délai de recours unique

L'autorisation préfectorale délivrée à un opérateur pour l'exploitation d'un parc éolien au titre de la législation des ICPE peut être attaquée et il faut d'ores et déjà se préparer aux recours des tiers.

Mais la question des délais de recours fait débat. En effet, certains des tous premiers arrêtés préfectoraux pris en la matière affirment que les tiers disposeraient d'un double délai : 6 mois à compter de l'affichage et 6 mois supplémentaires si la mise en service intervient au-delà.

Nous sommes au contraire d'avis que le recours des tiers contre les décisions ICPE relatives aux parcs éoliens est limité à six mois (à compter de la publication ou de l'affichage de la décision administrative), sans prorogation possible.


La vérité sur le mensonge éolien

Autorisation de 6 machines éoliennes

Image
En date du 6 novembre 2014 le préfet de région vient de signer l’autorisation d'exploiter 6 aérogénérateurs  sur les communes de Voharies, Lugny Saint Gobert et Houry

http://www.aisne.gouv.fr/content/download/11702/71297/file/IC242-AP.PDF


Etat des lieux

Image
Ou désastre en cours...

Fin août 2014 la situation dans l'Aisne était la suivante :

- Déjà construits :  18 parcs soit 149 éoliennes
- Projets accordés par le préfet :  29 parcs soit 219 éoliennes
- Projets en instruction : 15 parcs pour 138 éoliennes

Sans compter les nombreux projets dont les dossiers ne sont pas encore déposés.
Soyez vigilant, plus tôt vous êtes informés, plus tôt il est possible d'agir d'autant plus que la nouvelle procédure d'Autorisation Unique obtenue par le lobby du business éolien raccourcit les délais.

Les points rouges concernent des éoliennes refusés mais  les dossiers sont souvent re-déposés plusieurs années après.





Faisons les comptes

PROJET ÉOLIEN FAISONS LES COMPTES
Dépenses :
Prix de rachat du MWh éolien en 2014 : 86 €

Production 1 éolienne par an : 0.5 MW x 365 x 24 = 4380 MWh

Rapport 1 éolienne par an : 4380 x 86 = 376 680 €

Rapport 4 éoliennes par an : 376 680 x 4 =  1 506 720 €
Ces 1 506 720 € vont être pris directement dans nos poches via la CSPE sur notre facture EDF…

Recettes :
Payé à la communauté de commune :                       55 705 €
(Mais on ne sait pas combien vont revenir à la commune ! probablement pas grand-chose)

Payé au département :                                               26 154 €
(Dont on ne verra jamais la couleur)

Payé à la région :                                                         4 574 €
(Dont on ne verra jamais la couleur non plus)

Payé aux quelques propriétaires et /ou exploitants :     51 000 €


Total :                                                                 137 433 €

Bilan : 1 506 720 – 137 433 = 1 369 287 €Qui vont aller en grande partie à l’étranger…
51 000 € aux proprié…

L’arnaque de l’éolien : le pillage de la France

Image
Auteur : J. d'Entraigues polytechnicien

"Ruineux pour la nation, mais extrêmement profitable pour nombre d’intérêts particuliers, désastreux pour la balance commerciale, destructeur de nos paysages, même pas susceptible de réduire les émissions de CO2, de façon générale bâti uniquement sur des contre-vérités, stérilisateur de tout progrès véritable, le développement massif de l’éolien en France est un scandale d’anthologie.

Il n’est pas exceptionnel que la  conjonction d’intérêts d’industriels, d’affairistes astucieux, voire de simples escrocs, parvienne  à faire acquérir à grande échelle des produits parfaitement inutiles, souvent grâce à des trésors d’inventivité, d’opportunisme et d’organisation.

Il n’est pas banal, toutefois, que, au nom de la nécessité de réduire les émissions de CO2, l’implantation massive d’éoliennes ait pu être imposée à l’échelle d’un continent comme un objectif majeur, un véritable tour de passe-passe ayant de plus permis d’évacuer toute considérati…

Campagne CPNT septembre 2014

Image

Projet Neuvillette, Mont d'Origny, Origny Ste Benoite

Image

Projet Monceau le neuf et Faucouzy, Housset, Sons et Ronchères

Image

Compte pas là-dessus !

Image
Extrait du Panorama  des énergies renouvelable 2013 téléchargeable ICI

 20 % du temps cela couvre moins de 1 %.




Schéma Régionale Eolien d'Ile de France annulé

Image
Le 13 novembre 2014, le Tribunal administratif de Paris a annulé l’arrêté préfectoral du 28 septembre 2012, approuvant le SRE (schéma régional éolien) d’Île-de-France.

Le recours avait été déposé par plusieurs associations (*)  et défendu par Maître Monamy. Le Tribunal a d’abord admis la recevabilité de la requête par les associations laquelle était contestée par le Préfet de région. Il est reproché au préfet de la région d’Île-de-France de n’ avoir pas fait procéder à une évaluation environnementale du schéma régional éolien avant de l’approuver : « l’absence d’évaluation environnementale est susceptible d’avoir exercé une influence sur le contenu de ce schéma et, dés lors, sur son approbation par l’autorité préfectorale« . Le ministère de l’Ecologie a un délai deux mois pour faire appel. Cependant, ce jugement est une bonne nouvelle pour tous les recours déposés contre les autres SRE dans d’autres régions.

*  Fédération nationale de Sauvegarde des sites et des ensembles…

STOOOOP !

Image
Etat des lieux à fin aout 2014 pour le seul département de l'Aisne !
Eoliennes construites :149
Eoliennes autorisées : 219
Eoliennes en instruction : 138

Le cap des 500 est en vue !


Actes de torture

Image
Des élus et des fonctionnaires risquent d'être inculpés pour actes de torture, s'ils ne tiennent pas compte de la privation de sommeil prolongée due aux bruits produits dans l'environnement.

 Tous les fonctionnaires impliqués dans la recherche, l'évaluation et la régulation des bruits environnementaux ou qui donnent des conseils réglementaires dans ce domaine encourent à titre personnel le risque d'être accusés d'une faute criminelle grave par la loi ... (basée sur les conventions et les accords internationaux des droits de l'homme) si leurs actions ou leurs décisions entraînent la privation prolongée de sommeil chez des habitants de communautés impactées par des bruits excessifs.

Rapport public de la Fondation Waubra Original en anglais

Lire l'article intégral traduit en français sur le site de Friends against Wind

Tout ça pour ça !

Image
Au cours du mois de septembre 2014 la production éolienne a représenté 1,8 % de la production d'électricité en France.

Facteur de charge mensuel de 12 %

Brillant non ?



Téléchargerla conjoncture énergétique - Septembre 2014
Publication du  Commissariat Général au Développement Durable.



http://www.rte-france.com/sites/default/files/apercu_energie_elec_2014_09.pdf


Projet 'Les tournevents du COS"

Image
Ouverture de l'enquête publique


Documents résumés ICI 


Éoliennes : quel est leur vrai bilan carbone ?

Image
Source : Contrepoints.org 
Publié le 16 février 2014 dans Environnement, Matières premières et énergie Les études scientifiques sur le bilan carbone des éoliennes (Life Cycle Assessments) n’en dressent pas un portrait flatteur.
Par Kevan Saab.


Vous avez sûrement déjà entendu parler des études environnementales d’analyse du cycle de vie (ACV), appelées plus communément Life Cycle Assessments (LCA) par les experts. Comme leur nom l’indique, ces études consistent ni plus ni moins à quantifier l’ensemble des impacts environnementaux d’un objet ou d’un processus, de sa conception jusqu’à sa fin de vie, généralement en matière de quantité de matériaux brutes ou d’énergie utilisés ou encore de gaz à effet de serre (GAS) émis.
Un simple coup d’œil aux publications scientifiques actuelles vous apprendra que ces études sont de plus en plus en vogue. Si l’exercice est le plus souvent trop exhaustif, et malgré tout imprécis, il arrive quelquefois que certaines publications viennent chambouler les pr…