Répondre à l'enquête publique

Quelque soit le projet et où qu'il soit prévu les éoliennes industrielles sont indéfendables.
Et les arguments  à utiliser pour exprimer notre désapprobation sont forcément toujours les mêmes :

En France, la Charte de l'environnement précise qu'il est du devoir de chaque citoyen deprotéger son environnement et en Europe, la convention d'Aarhus et ses déclinaisonslégislatives imposent une large participation du public aux processus décisionnels ainsi qu'unaccès à l'information en matière d'environnement et à la justice en matière d'environnement. Malheureusement ce projet ne réunit aucune de ces conditions.
 ·       Le bénéfice environnemental supposé  (réduction des  émissions de CO²) est un leurre.  De part l’intermittence de leur production  les éoliennes obligent à recourir toujours plus aux centrales thermiques  et ne sont pas  une solution de sortie du nucléaire. (données RTE)
·       La production électrique annoncée est inutile puisque la France est largement exportatrice (données RTE)
·       La participation du public au processus décisionnel est biaisée puisqu’il n’est pas associé aux décisions d’objectifs et se trouve consulté en toute fin de processus sans avoir le temps ni les moyens d’étudier les dossiers et d’argumenter correctement face à une volonté politique aveugle et dogmatique et des investisseurs tout puissants.
·       Les impacts de toutes sortes sont largement minimisés  voire occultés tant sur l’avifaune, que sur les paysages, la qualité de vie ou la santé des habitants.
·       Les associations de protection de la nature consultées pour les études d’impact  sont gavées de subvention et ne sont plus en mesure de jouer leur rôle.
·       Le réel bénéfice escompté n’est pas écologique, il est financier. La plus grande partie du bénéfice n’est pas pour la collectivité mais pour quelques individus.
·       Les vrais bénéficiaires ne sont pas ceux qui seront impactés. Où est la justice en matière d’environnement ?  Qui de l’égalité des territoires pour les ruraux dont les cadres de vie ont pour seuls agréments, le calme et la tranquillité de la campagne, la convivialité de la vie en village, toutes choses définitivement perdues dès l’apparition des usines éoliennes ?
 En conséquence je suis défavorable à ce projet et m’y opposerai autant que possible.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sud de l'Aisne 10 machines autorisées

Impact de l’éolien sur l’avifaune en France : la LPO dresse l’état des lieux

« Très chères éoliennes ! » Par Denis De Kergolay