Presque tous les élus sont "pour" ?

Cela n'est pas surprenant !
On se souvient que la suppression de la Taxe Professionnelle a freiné un temps les projets, les développeurs et les élus attendaient de savoir ce qui allait remplacer cette taxe. Finalement, l'IFER (imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux) a été créé. Pour une éolienne, ce sont 5 500 euros par an et par MW qui tombent dans l'escarcelle de l'intercommunalité. La commune, sur laquelle est implanté le champ, peut négocier avec l'intercommunalité et recevoir une quote part plus importante que les autres communes. Dans certains cas, le mode 50/50 a été adopté. En terme d'éolienne, il y a également d'autres ressources : - La taxe foncière se situe en moyenne entre 10 et 15 000 euros par an pour la commune seule, et non l'intercommunalité. - La Contribution de la Valeur Ajoutée des Entreprises et la CFE (cotisation foncière des entreprise-toutes les entreprises y sont assujetties) rapportent en moyenne 10 000 euros par MW et par an pour l'intercommunalité. A ces ressources fiscales, il faut ajouter celles liées aux locations foncières quand la commune est propriétaire, ce qui revient à 2500 euros par MW et par an. Une addition qui se monte à une somme comprise entre 100 et 200 000 euros par an pour la commune d'un parc moyen, la somme variant bien sûr en fonction du nombre d'éoliennes et de leur puissance. 
source :  http://www.lindependant.fr/2013/05/04/mais-au-fait-combien-rapporte-reellement-une-eolienne,1751357.php

Vous savez maintenant à combien nos élus évaluent ces choses qu'ils vendent et qui ne leur appartiennent pas :
votre tranquilité,  votre santé, celle de vos enfants,  vos paysages ....



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sud de l'Aisne 10 machines autorisées

Impact de l’éolien sur l’avifaune en France : la LPO dresse l’état des lieux